La nature de Lulie
Vive la Nature !

Accueil du site > Mythes et légendes > Le Phénix

Le Phénix

mercredi 4 janvier 2012, par luciole

  • Le phénix ou phœnix

C’est un oiseau légendaire, doué de longévité .Il renaît après s’être consumé sous l’effet de sa propre chaleur (certains disent que , chaque fois , c’est un nouveau phénix qui naît des cendres du mort ). Il symbolise la résurrection. Il est originaire d’Éthiopie , en Afrique de l’Est . C’est une sorte d’aigle gigantesque ; il était spendide , son plumage était rouge , bleu et or . Il n’existait jamais qu’un seul phénix à la fois ; il vivait très longtemps et rien ne mentionne une existence inférieure à 500 ans . Lorqu’il sentait sa mort venir , il se construisait un nid d’herbes aromatiques pour s’y consumer . Il en renaissait un nouveau Phénix , qui donna le nom d’oiseau de feu grâce à ses ailes se teintant de rouge flamme , se réchauffant jusqu’à qu’un feu ardent en sorte , tandis que son bec pouvait embraser une forêt avc un feu presque pareil à celui du soleil . Avant , il était associé au cycle d’apparirion et de disparition du soleil .Il est symbole d’invincibilité , dans l’iconographie il incarne l’âme ou l’immortalité . Pour les Juifs , c’est Milcham , qui brûle tous les 1000 ans .Il existe aussi en Russie , ou il devient L’Oiseau de Feu , et apparaît dans des romans , comme Fumeseck dans Harry Potter de JK Rowling .Il y a aussi des poèmes dessus :

La légende du Phénix

Hérodote et Plutarque ont parlé d’un oiseau

Qui, venu d’éthiopie en égypte fertile,

Se levait chaque jour à l’heure qui rutile

 Et suivait le soleil qui surgissait des eaux.

.

Le Nil bleu lui donnait brindilles et roseaux

Pour parfumer son nid d’une senteur subtile ;

Quand la nuit appelait, l’orgueilleux volatile,

Dans sa propre chaleur, brûlait doloroso.

.

Mais un fluide éternel, soufre rouge et mercure,

Remplaçait par magie aveuglante et obscure

Le sang de cet oiseau qu’on appelait Phénix.

.

Bientôt régénéré dans d’alchimiques teintes,

Cornaline de feu parmi le noir onyx,

Il renaissait plus beau de ses cendres éteintes.

Nadine Najman

  • Feng-Huang

En Chine , c’est Feng-Huang , issu de l’union solaire et lunaire , qui a des plumes de paon , une tête de cygne , une crête de coq , un bec d’hirondelle , un cou de serpent , une forme de dragon , des ailes écailleuses , une queue de poisson … Le mâle est Feng , La femelle est Huang . Dans le confucianisme, le phénix porte sur la tête le symbole de la vertu d’humanité, sur les ailes la conformité morale, sur le dos la justice, sur la poitrine la bienveillance et sur le ventre la bonne foi. On dit aussi que sa tête représente le ciel, ses yeux le soleil, ses ailes le vent, ses pattes la terre, son dos la lune et sa queue les planètes. Le Feng Huang règne sur tous les autres oiseaux. On dit qu’il est le plus doux et le plus sage des oiseaux. C’est l’un des quatre animaux mythiques chinois. Sa représentation apparait sur des objets datant de plusieurs millénaires, ce qui démontre que ses origines remontent au tout début de la culture chinoise. Le phénix chinois est sensiblement différent de celui que nous connaissons en Europe, qui renait de ses cendres et qui symbolise donc la renaissance. Le feng huang ressemble à un paon, cependant les histoires relatant sa légende, font état d’un animal bien plus grand que son cousin de l’ère moderne. Il englobe toutes les caractéristiques des espèces à plumes, c’est la raison pour laquelle on le range dans cette catégorie. Certaines sources littéraires prétendent que le phénix aurait des origines préhistoriques, une sorte d’autruche géante qui vivait en Chine à cette période. Quoi qu’il en soit, le phénix génère sa propre mythologie comme tous les animaux de légende. Selon les histoires, le phénix est noir, blanc, rouge, vert ou jaune. Le nom chinois originel du phénix, feng huang, comprend les notions de feng, oiseau mâle, et de huang, oiseau femelle. Selon cette logique, le phénix est le symbole de l’union entre la masculinité et la féminité, soit l’opposition entre le yin et le yang. Le phénix est souvent représenté avec un dragon, symbole de la masculinité et de l’empereur. Ils représentent tous deux, l’empereur et l’impératrice, le mari et sa femme. Dans cette union éternelle, le phénix représente les vertus féminines, comme le charme et la beauté. C’est la raison pour laquelle le phénix orne souvent les robes nuptiales des femmes qui se marient. Dans les familles chinoises, un enfant, spécialement les jumeaux, est considéré comme une bénédiction. Pour les chanceux qui ont un garçon et une fille en même temps, la famille obtient la plus grande des bénédictions qui soient. La légende relie les jumeaux, garçon et fille, au long feng bao, ou les jumeaux dragon-phénix.

Le phénix symbolise la justice et la grâce. Il ne tolère pas le mensonge ou l’abus de pouvoir, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il n’apparaît jamais devant les personnes amorales. Le feng huang est une créature extrêmement gentille, ses légendes ne contiennent jamais la moindre notion de vengeance. L’oiseau s’éloigne tout simplement de ceux qui ne remplissent pas ses conditions de morale. L’animal est si inoffensif, qu’il ne consomme que la rosée du matin. Il évite ainsi de causer du tort aux animaux et aux plantes. Les Chinois le décrivent et le représentent comme un oiseau remarquable par la diversité de ses couleurs. Ils disent qu’il paraît toujours seul et rarement, et que quand on le voit, c’est un heureux présage pour l’Empire. Pour les Chinois, cet oiseau mythique aurait été de nature androgyne, c’est à dire qu’il serait mâle et femelle à la fois. Dans ce cas, il représenterait la félicité et l’harmonie suprême. Et dans d’autres contrées asiatiques, le phénix ne serait pas hermaphrodite mais bien sexué : le phénix mâle se nommerait Feng et le phénix femelle se nommerait Huang. Les deux unis formeraient ainsi l’allégorie du bonheur conjugal et leur union les conduirait au nirvana, au paradis des immortels. Alors que dans d’autres légendes, ce qui est étonnant chez cet animal, c’est qu’il n’existe pas de phénix femelle. Il est donc impossible pour eux de perpétuer l’espèce par la procréation. Mais alors afin d’assurer à cette race une certaine survivance, cet oiseau fabuleux est doté d’une extraordinaire longévité pouvant aller jusqu’à 500 ans. En plus de son prodigieux pouvoir de résurrection, le phénix est doté d’autres pouvoirs magiques tout aussi étonnants : par exemple son chant aurait la capacité de donner du courage à l’homme au cœur pur et de la crainte à l’homme au cœur impur. De plus, ses larmes peuvent guérir tout être vivant, qu’il soit malade, blessé ou à l’agonie.

Portfolio

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Marcimat sous Licence GNU/GPL